Chênois Volley, Armriswil, Le LUC et Jona ont tous subit la loi d’une équipe de Colombier Volley irrésistible. Seuls les puissants joueurs de Traktor Basel, un nom bien porté, ont fait plier les Neuchâtelois en finale.

 Articulé autour du métronome Corenthin Blunier, impeccable à la passe, et de Jérémie Muller véritable canonnier, toute l’équipe a montré une volonté de se battre sur tous les ballons. Pour preuve le tie-break de la demi-finale où, menés 11-8, les joueurs de Luis Souza sont allés chercher au fond de leurs tripes les ressources nécessaire pour renverser la situation et s’imposer 15-13.

Vainqueur la saison passée du championnat suisse des sélections cantonales, Traktor Basel s’annonçait comme un morceau de choix sur le chemin du titre national. Mais les coéquipiers de Joël Heinzelmann, portés par un nombreux public, se lancèrent  à fond dans la bataille. En muselant complétement les attaquants bâlois par un bloc efficace et en maitrisant parfaitement la réception à l’image d’un Alexis Graufel très à l’aise dans son nouveau rôle de libéro, Colombier a fait jeux égal avec son adversaire. Ce n’est qu’en toute fin de premier set que les alémaniques, plus réguliers en attaque, arrachèrent cette manche initiale sur le score 25-22. La suite, en pleine confiance, la machine baloise ne se fit pas prier pour finalement s’imposer assez logiquement 2-0.

 Mais que cette 2e place est belle pour Colombier Volley et elle prouve que même un « petit » canton  peut rivaliser avec les grands centres de formation nationaux.

En conclusion, le fameux cri de guerre : Colombier ist besser ouh! ah! ouh! ah! Ah !