Deux matches incroyables

Samedi dernier, aux Mûriers, ont eu lieu deux magnifiques matches.

ColombierVolley II – Herren Oberwallis : 3-0 (25-22, 25-20, 25-21)

ColombierVolley I – VBC Lutry Lavaux : 3-0 (25-20, 25-19, 25-17)

Tout d’abord notre 1LN recevait Herren Oberwallis, 3e du groupe A de première ligue. Les Neuchâtelois ont livré une belle bataille et ont démontré un volley-ball de qualité. Cela leur a permis de prendre le dessus de leurs adversaires dans tous les secteurs de jeu. Les haut valaisans sont rentrés sans le moindre set en poche.

C’était ensuite au tour de la LNB de recevoir leurs meilleurs ennemis le VBC Lutry Lavaux. Nos deux clubs ont une relation particulière depuis quelques années vu qu’ils s’échangent des joueurs de saison en saison. Lutry Lavaux bien que second du groupe ouest de LNB n’était pas serein en arrivant aux Mûriers, connaissant la salle, les joueurs et le public, ils savaient que la partie n’était pas gagnée d’avance.

Que dire d’autre que match parfait de Colombier Volley devant son public venu en nombre pour déguster les traditionnels spaghettis de la M1 à l’issu du match…

Les Neuchâtelois ont été très concentrés tout au long de la partie, écoutant et appliquant rigoureusement les consignes du coach Alex qui, au fil de match, avait de plus en plus de peine à cacher son émotion. Pas l’émotion de battre une grande équipe comme celle de Lutry Lavaux mais plutôt celle de voir ses jeunes (et moins jeunes) loups prendre autant de plaisir à jouer leurs sport favoris !

Avec un bon service (pour une fois), une réception très stable, une attaque de feu, un passeur magistral et un bloc infranchissable, impossible pour les vaudois de rivaliser avec une équipe à qui tout à réussi ce week end.

En résumé :
– Edward aux mains d’argents ou plutôt Corenthin aux mains en or.
– Jérémie Müller sera bientôt en LNA (à Lutry ?)
– Fu a démontré qu’il pouvait taper fort, reste à l’appliquer au service…
– Thomas Zannin grandiose devant ses ex coéquipiers !
– Les défenses à David Brunner résonnent encore dans les couloirs des mûriers.
– Fred à enfin bloqué sans toucher le filet.

 

Notre président est heureux!